Immobilier

Immobilier

Investir dans la pierre, c'est du solide !

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Le tour de la question

La fiscalité des SCPI dépend de l'origine des revenus :

  • Les revenus des loyers sont considérés comme des revenus fonciers (Le régime micro-foncier est applicable aux SCPI).
  • Les revenus financiers sont considérés comme revenus de valeurs et capitaux immobiliers et sont soumis à une imposition de 31,3% (Au 01/01/2011).
  • Les plus ou moins values de cessions sont fiscalisées comme un bien immobilier classique.

Les parts de SCPI qui sont souscrites sous forme d'unités de compte (UC) dans une assurance vie ne sont pas soumises à la fiscalité de l'immobilier.

Fiscalité des plus-values de cession de valeurs immobilières

Abattement des plus-values pour durée de détention

Taux d'abattement pour la vente d'un bien immobilier
Années Abattement sur les plus-values Abattement sur les prélèvements sociaux
0 à 5 ans Pas d'abattement Pas d'abattement
6 à 21 ans 6% par année de détention 1,65 %
22 ans révolus 4%  1,6 %
Au delà de 22 ans Exonération 9 %
Au delà de 30 ans Exonération Exonération

Fiscalité des plus-values

La fiscalité des SCPI ne cesse de s'alourdir. Voici un tableau récapitulatif de l'impositition ces dernières années.

Imposition des parts de SCPI
A compter du Prélèvements sociaux Plus-values
1er juillet 2012 15,5 % 19 %
1er octobre 2011 13,5 % 19 %
Au 1er janvier 2011 12,3 % 19 %

_________________________________________________________

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs, ne sauraient se substituer à la réglementation applicable et ne sauraient engager la responsabilité des auteurs.

Publicité

pub

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements