Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Dans la série de nos jargons, nous vous expliquons aujourd'hui ce qu'est le phénomène bien connu des traders et gérants de fonds "Fly-To-Quality".

En français dans le texte, le terme "Fly-To-Quality" signifie "aller vers la qualité". Il symbolise un mouvement important des marchés d'une classe d'actifs risquée vers une autre jugée moins risquée.

Classes d'actifs et risque

Une classe d'actif regroupe des actifs de même nature : actions, obligations, titres de créances, immobilier...

Chaque classe d'actif comporte des risques qui peuvent être mesurés de différentes manières : calcul de la volatilité, notation, prix.

Lorsqu'une classe d'actif est a un risque élevé et une rentabilité faible par rapport à une autre classe d'actif, les investisseurs vont avoir tendance à délaisser la première pour aller vers la seconde car il prendront moins de risques pour gagner autant sinon plus.

Exemple de fly-to-quality dans l'économie réelle

Vous allez en voiture tous les matins au travail depuis plusieurs années? Vous prenez des risques : accident, panne, stress, et cela vous coûte cher en entretien, essence. Prendre votre voiture tous les matins est cependant confortable, vous êtes autonome, vous ne dépendez de personne et pouvez écouter votre programme préféré, partir et rentrer à l'heure qui vous convient : c'est votre bénéfice.

Maintenant, considérons que votre commune de résidence construit un tramway qui vous emmène de chez vous à votre travail directement et avec un temps équivalent à un déplacement en voiture pour un coût moindre et une prise de risque quasi nulle. Que faîtes vous ? Vous vendez votre voiture et prenez le tramway, naturellement ! Vos collègues en font de même ainsi que d'autres habitants de votre commune. Les ventes de voiture baissent donc dans les villes bénéficiant de ce nouveau transport. 

La crise des subprimes

Sur les marchés, le dernier phénomène de Fly-To-Quality a eu lieu lors de la crise des subprimes en 2007/2008. Plus personne ne voulait acheter les actifs financiers de type RMBS (Residential Morgage Backed Securities) ou ABS (Asset Backet Securities) a tel point qu'il n'y avait plus que des vendeurs sur le marché et plus d'acheteurs. Il était devenu impossible d'établir un prix pour ces actifs. Certains à l'époque avaient cru que cette classe d'actifs était purement et simplement rayée de la carte (nous savons aujourd'hui qu'il n'en est rien).

Les investisseurs s'étaient alors reporté vers des actifs moins risqués tels que les dette d'Etat, les obligations ayant une bonne notation. Les marchés actions avaient aussi été désertés provoquant ainsi des plus bas historiques.

Fly-to-Quality : auto-régulation des marchés ?

Le phénomène de Fly-to-Quality est en général, vous l'aurez compris, rapide, violent et difficile à anticiper. Il est pourtant un indicateur retardé de l'évolution d'un marché.

Aujourd'hui, les classes d'actifs ne sont pas aussi clairement définies qu'il y a quelques années. Par exemple, les obligations convertibles appartiennent à la classe d'actif des obligations mais peuvent être assimilées à des actions. Cette imbrication des classes d'actifs laisse à penser que le prochain phénomène de Fly-to-Quality pourrait passer inaperçu s'il s'agit d'actifs financiers.

Marianne IIZUKA

Co-fondatrice du site Edubanque.com

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Voir tous nos articles sur le jargon du trader :

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements