Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Depuis quelques jours, l'association Défense Pigeons fait le buzz sur Internet.

Non, il ne s'agit pas d'une énième revendication d'un groupuscule quelconque. Défense pigeons est un groupement de 3 000  entrepreneurs sans couleurs politique et profondément patriotes qui veulent se faire entendre. Que revendiquent-ils ?

Le droit de céder son entreprise sans être pris pour un pigeon

Première pillule difficile à avaler selon le collectif : les plus-values de cession des entreprises taxées à plus de 60%.

A l'heure ou les babyboomers pensent à leur retraite, ceux d'entre eux qui ont une entreprise pensent à la céder. Ceux qui ne sont pas dans ce cas mais qui souhaitent néanmoins céder des participations, ou leur entreprise sont soumis au même régime. 

Défense pigeons se bat contre ce niveau inédit de taxes : "Nous sommes ici dans le dogme anti-capitaliste, l’anti-économique, le «brisage de rêve», la démotivation quasi-sadique, le « je-ne-sais-quoi-qui-donne-la nausée »… Le gouvernement doit comprendre que l’investissement des entrepreneurs dans l’économie ne peut être comparé à celui qui est fait dans d’autres secteurs comme l’immobilier, l’art ou la bourse ne générant quant à eux que peu d’emploi et nous rappelons au gouvernement que 80% des emplois créés ces dernières années l’ont été dans nos PMEs."

L'augmentation des charges sociales détruit la compétitivité des entreprises

Le collectif dénonce également l'augmentation des charges sociales pour les auto-entrepreneurs (leur régime sera aligné à partir de 2013 sur celui des entrepreneurs individuels).

"Faut-il rappeler au gouvernement qu’aujourd'hui un entrepreneur sur deux crée son entreprise sous la forme de l’auto-entrepreunariat générant plus de 4Mds d’euros de chiffre d’affaire par an et se payant dans la plupart des cas en dessous du SMIC ? Cette mesure absurde, anti-sociale et anti-croissance pénalise des travailleurs déjà précarisés et ne manquera pas de faire retourner dans la clandestinité des centaines de milliers d’entrepreneurs privant du même coup la France de recettes fiscales importantes. A ce jour les auto-entrepreneurs ont généré plus de 1 milliard d’euros de recettes dans les caisses de la Sécurité Sociale. " indique l'association.

M.I.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Publicité

pub

 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements