Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

EntreprendreDans le projet de loi de finance rectificative 2013, le gouvernement souhaite augmenter le nombre d'entreprises investissant au capital de PME innovantes. L'idée ici est d'accroître la part de ces investisseurs dans les opérations de capital investissement.

Amortissement de l'investissement

Ainsi, les entreprises qui investiraient dans des PME innovantes pourraient amortir progressivement le montant de leur investissement. La durée d'amortissement serait de 5 ans. Lors de la cession des parts, l'investisseur pourra soit conserver l'amortissement soit le réintégrer dans le prix de vente si la cession est accompagnée de plus-values.

Les investissement directs et indirects (via un fonds) seront concernés par le dispositif. L'entreprise ne pourra détenir plus de 20% de la PME dans laquelle elle prendra des parts. Cette mesure, si elle est appliquée, constituerait un véritable apport de liquidités pour les sociétés en phase d'amorçage notamment.

Reprise d'entreprises par les salariés

Afin d'encourager la reprise d'entreprises par leurs salariés, le gouvernement souhaite créer un nouveau statut : les SCOP (Sociétés Coopératives et participatives) "en amorçage".

Les parts détenues par les associés coopérateurs pourront être minoritaires pendant une durée de sept ans maximum. Cette période qualifiée de "transitoire" vise à permettre aux salariés de trouver des financement "leur permettant d'acquérir progressivement la majorité du capital et de revenir dans le droit commun des SCOP" indique le gouvernement. 

M.I.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements