Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

L'assurance vie est un outil patrimonial par excellence qui permet non seulement d'épargner, de transmettre mais aussi d'emprunter. L'avance est un système méconnu du grand public, pourtant ce système est souvent moins couteux qu'un crédit à la consommation.

Mécanisme

L'assurance vie propose un mécanisme qui permet au souscripteur de demander une avance sur le rachat de son contrat. En clair, cela signifie que l'assureur vous prête une somme d'argent tout en ayant en garantie votre contrat d'assurance vie.

L'avance ne peut pas être supérieure à 60% de la valeur de rachat du contrat au moment de la demande, ce pourcentage pouvant varier d'un assureur à l'autre.

Elle est consentie pour une période de 2 à 3 ans qui peut être renouvelée jusqu'à deux fois.

Vie du contrat

Pendant la période ou votre assureur vous consent une avance, votre contrat d'assurance vie n'est pas modifié, ainsi que les sommes qui y sont épargnée. Votre épargne reste placée et continue de produire des intérêts.

L'avance sera gérée dans un compte d'avance séparé de l'assurance vie et qui comptabilise le montant des sommes avancées, augmenté des intérêts capitalisés et diminué des remboursements d'avance déjà effectués.

Taux d'intérêt de l'avance

En général, les assureurs se basent sur le TME (Taux Moyen des Emprunts d'Etat) à long terme pour calculer les taux d'intérêt de l'avance. Ils ajoutent une surprime à ce taux, qui constitue la rémunération de l'assureur. Cette surprime peut être de l'ordre de 1% annuels.

Un des avantages de l'avance est donc d'emprunter à des taux très intéressants pendant une durée plus ou moins longue. 

Exemple :

Monsieur X a souscrit une assurance vie sur laquelle il a placé 100 000 €. Il souhaite réaliser l'acquisition d'une voiture cette année pour un montant de 30 000 €. Il demande une avance du même montant à son assureur. M. X obtient un taux de 2,18% + 1% annuels soit 3,18%. Son épargne est placée en fonds en euros à 3% annuels nets de frais. Le coût de son emprunt lui revient donc à un taux de 3,18% - 3% (1-0,155) =  0,22 % (CSG/CRDS).

S'il avait fait un prêt à la consommation pour réaliser l'achat de sa voiture, il aurait emprunté à des taux nettement supérieurs.

M.I.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Pour en savoir plus sur l'assurance vie :

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements