Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Banque Centrale EuropéenneL'Europe peine à sortir de la période de désinflation dans laquelle elle est aujourd'hui engluée. Le risque de sortie par une période de déflation étant avéré, la Banque Centrale Européenne pris la décision de mettre en place un programme de rachat d'actifs massif afin de booster le crédit et relancer la consommation. 

Cette opération, ou quantitative easing, visera à racheter des actifs aux banques et des dettes souveraines. Explications. 

Une mesure sans précédent

A partir du mois de mars 2015, la Banque Centrale Européenne (BCE) procèdera au rachat de 60 milliards d'euros mensuellement dans les secteurs privés et public de la dette. Le programme s'achèvera en septembre 2016. Ce seront au total 1 100 milliards d'euros de rachats qui seront opérés par les différentes banques centrales. 

La BCE a par ailleurs indiqué que ce programme, déjà impressionnant par les montants engagés, pourront être étendus en fonction de la situation économique et financière de la zone euro. L'objectif est de faire remonter l'inflation de manière stable autour de 2 %  sur à moyen terme. 

Les actifs en question

Ce seront donc au total 60 milliards d'euros d'actifs qui seront rachetés par la BCE et les banques centrales nationales. Les actifs concernés seront en premier lieu des actifs libellés en Euro AAA (Euro-denominated investment-grade securities) auront été émis par des gouvernements, des agences et des institutions européennes de la zone euro et seront rachetés sur le marché secondaire. Les actifs devront avoir une maturité entre 2 et 30 ans. 

L'Allemagne pas d'accord avec le reste de l'EuropeLe montant des rachats se fera en proportion du PIB de chaque pays et non pas en fonction de la situation économique de ceux-ci. En outre, 80% du programme de rachat sera effectué par les banques centrales nationales mais coordonné par la BCE. Les 20% restant seront mutualisés entre les pays de la zone euro.

Ce point a été fortement soutenu par l'Allemagne qui ne voulait pas mutualiser l'ensemble du programme.  

Le programme de rachat va t'il aider l'Europe ?

Si l'on se réfère aux politiques économiques menées par les Etats-Unis et le Royaume-Uni depuis ces dernières années, les programmes de rachat d'actifs couplés à des politiques économiques accommodantes ont permis à ces pays de sortir plus ou moins rapidement de la crise et d'échapper à une déflation catastrophiques pour les pays et les populations. 

Le quantitative easing européen va permettre à l'euro de se déprécier face au dollar, favorisant ainsi les exportations à court terme. Il devrait également encourager les investisseurs du secteur privé à investir dans la zone Euro, et les banques à prêter plus au secteur privé. Ce n'est cependant pas un remède miracle à la situation économique difficile qui secoue actuellement l'Europe. 

Il faudra que les politiques économiques internes aux pays de la zone euro viennent soutenir ces mesures monétaires pour que l'Europe évite la déflation. 

Bérangère Lacano

_____________________________________________________

Articles connexes :

© Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements