Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les Etat-Unis changent doucement de politique monétaireC'est par la voix de son vice-président, M. Stanley Fischer, que la FED a annoncé changer progressivement de politique monétaire le 27 février dernier.

Partant du constat que le bilan de la FED est passé de 900 milliards de dollars en 2006 à 4 500 milliards en 2015, correspondant aujourd'hui à 26% du produit intérieur brut, l'institution américaine a décidé de ne pas reconduire plusieurs de ses programmes de rachats d'actifs qui soutenaient le marché du crédit jusqu'à présent. 


Le bilan de la FED

Depuis 2008, la Banque Centrale américaine, la FED, a conduit plusieurs programmes de rachats d'actifs (Quantitative easing ou QE) auprès des banques, des institutions financières mais aussi auprès des organismes de crédit. Ces programmes ont eu plusieurs conséquences positives mais aussi négatives. Dans un premier temps, ils ont permis aux banques d'alléger leur bilan et de prêter de nouveaux à l'économie réelle. Les rachats d'actifs successifs (QE1, QE2, QE3 et PME) ont également fait baisser les taux d'intérêt long terme de manière significative.

Le politique monétaire conduite par la FED depuis 2006 combinée à des actions de relance à l'économie menées par l'administration Obama ont été à l'origine d'une diminution du chômage et du maintien de l'inflation à 2%.

Les rachats massifs d'actifs par la FED ont conduit à une augmentation mécanique du bilan de la FED dans des proportions importantes. Le mode de détention et les montants engagés entre 2006 et 2014 combinés à des taux d'intérêts bas mettent en danger l'équilibre du système monétaire américain. C'est la raison pour laquelle la FED a pris la décision d'arrêter son programme de rachats d'actifs en partie. Les actifs sous bilan étant en majorité des obligations, leur maturité s'étalant sur 10 ans, ceux-ci seront remboursés en tout ou partie sur cette période allégeant ainsi le bilan de la FED mécaniquement. 

Changement de politique monétaire

L'arrêt du programme de rachat par la FED marque donc un tournant important dans la politique monétaire conduite aux Etats-Unis depuis presque 10 ans. La Banque Centrale justifie ce changement par le décalage du bilan causé par les rachats d'actifs mais aussi par l'impact positif de ces derniers limité dans le temps.

La FED a également décidé de rehausser les taux d'intérêt court-terme (IOER et ON RPP) afin de forcer les banques et établissements prêteurs à remonter le taux des crédits court terme. Toutes ces mesures marquent donc un changement de politique monétaire par les Etats-Unis marquant ainsi la fin de la crise qui affecte toutes les économies de la planète depuis 2008. 

Marianne IIZUKA

______________________________________________________________

Articles connexes : 

© Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements