Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

La notation crédit des jeunes, le nouveau filon du e-commerce asiatiqueLes jeunes sont la nouvelle cible des banques asiatiques. Ils n'ont pas de revenus et pourtant, ils représentent une clientèle de plus en plus convoitée pour les organismes de crédit et les sites de e-commerce.

Il fallait y penser ! Ce segment de la population a aussi un pouvoir d'achat et un fort potentiel de consommateur. 

Pas de revenus, oui mais....

Lorsqu'un jeune homme ou une jeune femme entre dans un magasin, le commerçant n'y voit bien souvent pas de potentiel et cherche à savoir si les parents le suivent. Pourtant les jeunes sont également des consommateurs qui ont des revenus - ceux de leurs parents ou grands-parents - lorsqu'ils ne travaillent pas. 

Alors, comment évaluer la capacité de consommation de ce segment d'âge ? Comment les accompagner dans leur expérience de consommateur ? Comment les capter ? Les fintechs sont passées par là, évidemment et le e-commerce a beaucoup aidé.

Les moins de 25 ans, par exemple, n'ont pas de revenus quantifiables avec fiches de paie, contrat de travail, mais ils ont en effet des revenus. La difficulté pour les banques résidait jusqu'à présent à noter leur potentiel d'emprunteur en utilisant de vieilles méthodes - pour ne pas dire has-been - telle que la caution des parents. Pourtant, avec un peu d'imagination, il en existe d'autres comme l'auto-notation. 

La notation de crédit sans salaires avec le big data

Aujourd'hui, toute bonne application de e-commerce en Asie ou aux Etats-Unis est dotée d'un service de crédit à la consommation intelligent qui se base sur les expériences passées d'emprunt du consommateur. Sur le segment des moins de 25 ans, le micro-crédit en ligne s'est ainsi développé rapidement, permettant aux jeunes d'emprunter de petites sommes pour effectuer des achats de vêtements, produits cosmétiques, des voyages et même régler leur facture de téléphone. "Le temps nécessaire pour épargner pour un objet - par exemple une crème de beauté ou une paire de chaussures - a été réduit "grâce au crédit" [ndlr]" précise Tech in Asia

Des sociétés comme Dumiao proposent des services automatisés d'accord de crédit basés sur les nouvelles technologies et le big data. La société traite actuellement 3 millions de demandes de prêts en ligne par mois. Le principe de scoring client est pourtant simple : plus le consommateur emprunte et plus il est noté, plus il rembourse et mieux il est noté et donc peut emprunter à nouveau. 

Le scoring des étudiantsL'expérience de consommation n'est pas la seule source de données pour ces applications de notation. Elles utilisent une multitude d'informations comme les résultats de recherche, les réseaux sociaux, les achats en e-commerce, les données de voyage en ligne, les factures de téléphone et tout ce qui peut donner de l'information sur le consommateur à noter.

D'après une interview du DG de Dumiao par Tech in Asia, environ 85 pour cent des utilisateurs de l'application ont entre 22 et 35 ans, et moins de 15 pour cent vivent dans des grandes villes. Ce sont des utilisateurs digitaux en puissance qui vivent sur leur smartphone et sont très ouverts sur l'utilisation du crédit. 

Certaines fintechs ont donc bien compris l'intérêt de travailler sur ce segment comme l'app Wolaidai du groupe WeLab qui s'adresse presque exclusivement aux jeunes.  Aux Etats-Unis, ce sont des sociétés comme SelfScore de Mastercard qui permettent gratuitement aux étudiants de constituer un scoring crédit avant de rentrer dans la vie active mais à des taux absolument prohibitifs si l'étudiant utilise sa ligne de crédit. Enfin, les leaders du self-scoring aux Etats-Unis, sont aujourd'hui CallCredit, Experian et Equifax. Les données de ces trois sociétés sont fréquemment utilisées dans l'univers du crowdfunding pour noter les emprunteurs. 

M.I.

Dernières informations

© Edubanque - Tous droits de reproduction réservés. 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements