Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Le "bank run" est un phénomène bien connu depuis la crise de 1929.

Il se produit lorsque les épargnants perdent confiance dans leur banque. Ceux-ci vont alors vouloir retirer leur argent en liquide afin de le conserver chez eux, "sous l'oreiller".

Les banques redoutent par dessus tout le "bank run" parce que celui-ci met en danger leur survie.

Lorsque qu'un nombre trop important d'épargnants demande à retirer ses économies au même moment, la banque ne peut faire face - aucune banque ne le pourrait comme nous allons le voir - et c'est la faillite.

Comment fonctionne une banque ?

Une banque vit grâce aux dépôts de ses épargnants (exception faite des fameuses banques d'affaires qui ne sont pas rattachées à des banques de dépôt).

Plus une banque dispose d'argent en dépôt plus elle peut en retour prêter à long terme et émettre des crédits aux particuliers et aux entreprises. Les dépôts servent en quelque sorte de garantie à la banque.

La banque ne conserve pas en liquide l'ensemble des dépôts qu'elle reçoit, l'argent étant en partie dématérialisé et investit dans des fonds présentant - théoriquement - zéro risque ou stocké en or.

Seule une infime partie des dépôts est conservée dans les coffres de la banque.

Que se passe t'il lors d'un phénomène de Bank Run ?

Lorsqu'un phénomène de Bank Run se produit, la banque ne peut donc pas matériellement servir tous ces clients puisqu'elle ne dispose pas des liquidités demandées.

Prenons un exemple simple : lorsque vous percevez votre salaire à la fin du mois, votre employeur vous donne une fiche de paie sur laquelle un montant "net à payer" est indiqué. Cette somme est directement versée sur votre compte bancaire. Vous ne percevez donc pas en monnaie sonnante et trébuchante votre salaire. L'argent est donc dématérialisé. Si tous les employés français devaient recevoir leur salaire en liquide, il n'y aurait probablement pas assez de billets et de pièces en circulation disponibles en France pour ce faire.

Lors d'un Bank Run il est facile de comprendre que le premier problème auquel la banque fait face est de pouvoir servir ses clients d'un point de vue matériel. Les réserves de liquidités étant très rapidement épuisées, les clients s'affolent croyant que celle-ci fait faillite et l'effet de contagion commence.

Les autres clients sont pris de panique et veulent à leur tour retirer l'argent de leur compte. Aujourd'hui, un simple virement par internet peut permettre de vider son compte. Un phénomène de Bank Run pourrait causer la faillite d'une banque en quelques jours seulement.

Protection des épargnants

Vous l'aurez compris, le Bank Run est le pire des scénarios pour une banque et... pour ses clients. 

Afin de remédier à cela, plusieurs pays, dont la France ont mis en place un mécanisme de remboursement des comptes bancaires en cas de faillite d'une banque. Chaque compte de dépôt (compte courant, compte à terme, compte épargne logement...) est garanti par le fond de garantie prévu à cet effet à hauteur de 100 000 euros.

  Le   Bank Run peut donc ruiner tous les épargnants d'une banque. Même si celle-ci est en situation difficile, mais pas encore en faillite, le phénomène ne fera qu'agraver la situation et ce seront les épargnants les premiers touchés. Il ne faut donc pas céder à la panique !

Derniers phénomènes de Bank Run dans le monde

2015 - Fermeture des banques Grecques du 30 juin au 6 juillet suite au rejet par le gouvernement Grec de l'accord avec ses créanciers. Les grecs avaient le droit à un retrait de 60 euros par jours aux guichets. La fermeture des banques a causé un phénomène de bank run dans tous le pays occasionnant des queues énormes aux guichets des banques.

Marianne IIZUKA

________________________________________________________________________

Pour en savoir plus sur le jargon du banquier :

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. Il est interdit de reproduire cet article, même partiellement, sans notre accord.

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements