Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le conseil Européen s'est réunit à Bruxelles ces derniers jours et a, semble t'il, enfin aboutit à un consensus de tous les pays sur les efforts à mettre en oeuvre de manière cohérente et coordonnée. Décryptage.

Pacte de croissance

Le pacte de croissance voulu par François Hollande est une idée nouvelle en Europe ou depuis plus de deux ans maintenant on parle de crise économique, de plans de sauvetage et de plans de rigueurs.

L'idée sous-jacente n'est pas de supprimer les hausses de taxes ou d'impôts à court terme, ne rêvons pas, la situation est trop grave.

Mais pour la première fois depuis 2007, les gouvernements parlent d'une même voix pour nous proposer quelque chose d'autre : un pacte vertueux qui se concentrerait non pas sur les dettes de notre fédération mais sur notre capacité à créer de la valeur ajoutée (Yes, we can !). 

Le pacte de croissance, appelé Stratégie Européenne 2020 ("Europe 2020 Strategy") c'est la mobilisation d'environ 1% du PIB (Produit Intérieur Brut) Européen au service de la croissance soit environ 120 à 130 milliard d'euros d'ici à 2020.

Les Project Bonds constituent le premier bras armé de ce pacte de croissance. Un bond est le terme anglais qui désigne une obligation (rappelons qu'une obligation est une créance ou dette émise pas un Etat ou une entreprise afin de financer un projet, un budjet...).

Ce premier instrument du pacte de croissance permettra le financement de d'investissements dans plusieurs secteurs par émission de dette.

"La phase pilote des project bonds est lancée avec effet immédiat, permettant des investissements jusqu'à 4,5 milliards d'euros dans les secteurs du transport, de l'énergie et des infrastructures de télécommunication." déclare l'Union Européenne.

"Si l'évaluation de la première phase s'avère positive, une deuxième vague de project bonds devrait être lancée dans tous les pays [...], incluant l'aide au MIE (Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe ou Connecting Europe Facility)".

Le projet initial, daté d'octobre 2011, prévoyait une enveloppe initiale de 230 millions d'euros jugée largement insuffisance au regard des besoins.

Recapitalisation de la Banque Européenne d'investissement

La BEI est très peu connue du grand public pourtant cette banque dont les 27 pays membres de l'Union Européenne sont actionnaires, a financé plus de 120 000 PME pour un total de 13 milliards d'euros engagés.

La banque intervient essentiellement dans 4 pôles :

  • financement des crédits à l'investissement.
  • financement des besoins en fond de roulement.
  • aides pour trouver des apports en capital ou des conseils en développement.
  • octroi de lignes de crédit hors Union Européenne.

La BEI est un outil important dans le développement des entreprises européennes mais elle est limitée de part sa taille. Le pacte de croissance vise à la doter d'un capital plus important lui permettant d'accroître son aide.

Vers une union européenne de croissance

Le pacte de croissance vise aussi à mobiliser les fonds existant, comme celui géré par la Caisse des Dépôts et Consignations afin d'utiliser au maximum les fonds qui y sont placés.

L'Union Européenne fait donc le choix d'une centralisation des investissements par le haut en renforçant ses organes et leviers financiers et économiques. Le danger ici serait de vouloir créer une fédération d'Etats providence qui apporteraient des solutions à tous de manière centralisée à chacun.

Les gouvernements devraient faire attention à ne pas mettre en place un mammouth qui acoucherait d'une souris ! Globalement, il faut de tout pour faire un monde, le financement public doit trouver sa place, l'économie de marché aussi !

M.I.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. Il est interdit de reproduire cet article, même partiellement, sans notre accord.

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements