Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Lorsque la Banque Centrale Européenne (BCE) prête à des taux négatifs, c'est une situation hors norme. Rappelez-vous, la France avait emprunté avec des taux négatifs en juillet 2012, comment cela est il possible ?

Tout d'abord, il faut savoir que notre dette vit !

La France, mais aussi la BCE, empruntent à des durées (termes) plus ou moins longues et émettent des emprunts régulièrement, c'est à dire plusieurs fois par mois. Elle effectue aussi des remboursements régulièrement soit en émettant d'autres emprunts, soit en les remboursant avec ses propres deniers. 


1 Comment emprunte l'Etat français ?

Les emprunts font l'objet d'adjudications (sortes de ventes aux enchères) auxquelles participent des banques et des institutions. C'est l'Agence France Trésor qui est chargée d'organiser la mise sur le marché de notre dette ainsi que les adjudications.

Les participants (acheteurs) à l'adjudication indiquent via un logiciel les quantités, les montants ainsi que le terme de la dette qu'ils souhaitent acheter.

Une fois la date et l'heure limite des adjudications passée, l'Agence France Trésor adjuge les emprunts aux plus offrants. Régulièrement la demande dépasse l'offre en France, ce qui ne fut pas le cas dans des pays en difficulté comme la Grèce il y a deux ans ou la demande dépassait l'offre.

2 Qu'est ce qu'un taux négatif ?

En juillet 2012, la France a emprunté aux marchés pour, respectivement, 13 et 24 semaines à des taux négatifs de -0,005% et de -0,006%.

Concrètement, cela signifie que les investisseurs sont prêts à placer leur argent en payant des intérêts. C'est le monde à l'envers !

C'est un peu comme si vous placiez votre épargne sur un livret A mais qu'au lieu de percevoir 2,25% d'intérêts annuels vous payiez à votre banque 0,005% chaque année.

3 Pourquoi  des taux négatifs ?

Lorsque les investisseurs sont prêts à payer des intérêts pour placer leur argent cela est mauvais signe. Cela signifie qu'ils n'ont plus confiance dans leurs placements habituels. Ils préfèrent donc payer des intérêts pour épargner plutôt que de risquer de perdre leur capital.

La crise de la dette qui a secoué l'Europe pendant plusieurs mois a encouragé les investisseurs à sécuriser leurs placements à court terme de peur de ne pas récupérer leur capital au terme de leur investissement.

Seule bonne nouvelle ici, la France est toujours, pour le moment, considérée comme un pays sûr, c'est à dire étant en capacité de rembourser sa dette et ses échéances tout comme l'Allemagne ou la Suède.

3 La BCE paye pour prêter et les particuliers ?

En revanche, aujourd'hui, c'est la BCE qui donne les intérêts à ses emprunteurs. Les risques de déflation récurrents dans l'Union Européenne sont à l'origine de cette décision historique. L'idée ici est d'encourager les banques à prêter plus à l'économie réelle en empruntant encore moins cher. Les responsables européens espèrent favoriser la croissance en encourageant le crédit bancaire aux particuliers et aux entreprises.

Enfin, nombre de particuliers se demandent s'ils vont pouvoir emprunter à des taux négatifs. Cela est possible pour des prêts à taux variables qui pourraient devenir négatifs dans certains cas - exceptionnels. Cependant, ne rêvons pas, à chaque avantage il y a une contrepartie, si les particuliers pouvaient emprunter à des taux négatifs, cela signifierait que les économies dont ils relèvent sont en très mauvaise posture.
 

Plus d'informations

©Edubanque - Tous droits de reproduction réservés

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements