Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

En ces temps de crise de la dette européenne, les médias parlent à tout va de "spreads" qui se resserrent ou qui s'écartent sur les obligations d'Etat. Les magazines et revues économiques en font leurs gros titres : "Record pour les spreads italiens et espagnols !" ou encore "Le spread espagnol atteint 573 points de base"...

Les spreads semblent prendre une place prépondérante dans notre vie quotidienne. Mais au fait, de quoi s'agit-il au juste ?

Beaucoup de bruit pour une histoire de fourchette :-)

Le "spread" se traduit par fourchette en français (terme jamais utilisé en salle des marchés, qu'on se le dise, trop "frenchie"). Il représente l'écartement ou la fourchette entre les meilleurs prix limite d'achat et vente d'un instrument financier (action, obligation, ETF, warrant....).

Le spread peut être calculé en prix (points de base) ou en pourcentage (pour une obligation). Pour mémoire, 1 point de base = 0,0001 €, l'abréviation s'écrit "Bp" pour Basis Point et se lit "Bips". Lorsque qu'un spread est de 573 bp, cela signifie qu'il est de 0,0573 €.

Prenons un exemple pour mieux comprendre ce qu'est un spread. Soit l'action Tartempion qui présente le carnet d'ordre suivant :

Carnet d'Ordre Action Tartempion
Nombre d'Ordres Quantité Achat Vente Quantité Nombre d'Ordres
5 27 644 11.155 11.160 4 005 4
10 16 201 11.150 11.165 2 454 9
14 16 505 11.145 11.170 6 750 12

Dans ce cas, le spread est de 50 bp, ou 0,005 € (11.160 € -11.155 €).

 

Pourquoi le spread est il important ?

Le spread est avant tout un indicateur de liquidité : plus le spread est important (on dit que le spread est écarté), et moins l'instrument financier est liquide et donc moins il sera facile de négocier le titre à la vente comme à l'achat.

C'est donc un bon indicateur d'un éventuel déséquilibre entre l'offre et la demande sur un instrument financier.

Dans le cas de la dette européenne, les spreads des obligations d'Etat de certains pays sont très écartés et reflètent une aversion des investisseurs pour ces titres en raison des risques qui sont liés à ces instruments.

L'offre est à un niveau de prix bien au dessus de ce que sont prêts à payer les investisseurs, d'ou des spreads importants. 

A contrario, un spread rétrécis est un signe que l'instrument financier est liquide.

Marianne IIZUKA

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Publicité

pub

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements