Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le Crédit Immobilier de France (CIF), dans un communiqué daté du 2 septembre 2012, a confirmé être en difficulté en raison "de la dégradation de trois crans de sa notation annoncée par Moody's le 28 août 2012."

Le ministère de l'économie et des finances (MINEFI) a communiqué le 3 septembre 2012 en ce sens en indiquant que "le groupe Crédit immobilier de France a demandé à l'Etat de lui octroyer sa garantie pour pouvoir honorer ses engagements. Pierre Moscovici a annoncé que, si la Commission Européenne et le Parlement l'autorisent, ce soutien sera intégré dans la prochaine loi de finances".

Comment et pourquoi l'abaissement de la note par l'agence de notation Moody's peut elle mettre en péril l'existence même d'une banque en France ? Pourquoi celle-ci a t'elle amené le CIF à demander l'aide de l'Etat ? Décryptage.

Le Crédit Immobilier de France est une banque "spécialisée"

En France, pour pouvoir opérer une banque doit obligatoirement disposer d'un agrément qui lui est octroyé, après une longue procédure d'agrément, par l'Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP).

Le Crédit Immobilier de France dispose aujourd'hui d'un agrément restreint qui lui permet de proposer des emprunts immobiliers à ses clients mais ne lui permet pas d'effectuer des opérations de banque "classiques".

En revanche, le CIF ne peut pas recevoir les dépôts de ses clients, ni proposer de placements à ceux-ci. Il n'est pas possible, par exemple, d'y ouvrir un compte titre ou un PEA ou encore moins un Livret A.

Comment se finance le CIF ?

Pour pouvoir prêter de l'argent à ses clients, le CIF doit se re-financer auprès d'autres banques et  emprunter auprès des marchés et plus précisément auprès du marché interbancaire(1).

Dans une banque non spécialisée ou "universelle" qui a un agrément large lui permettant de recevoir des dépôts du public mais aussi de proposer des prêts (à la consommation, immobilier...) les dépôts des épargnants (livret d'épargne, PEL, CEL...) permettent de financer en grande partie l'octroi de prêts sans passer nécessairement par un refinancement auprès des marchés, ce qui n'est pas le cas du CIF.

Le CIF, comme toutes les banques spécialisées, est donc fortement dépendant du marché interbancaire et doit constament chercher des sources de financement.

Pourquoi le CIF a t'il besoin d'une aide de l'Etat français ?

Pour une banque comme le CIF, la confiance des investisseurs est primordiale. Ceux-ci utilisent plusieurs indicateurs afin de juger de la crédibilité et de la capacité à honorer ses dettes de la banque à qui ils prêtent. L'un de ces indicateur est donné par la notation octroyée par les agences de notations telle que Moody's.

Lorsque la note de l'établissement bancaire est fortement dégradée, comme ce fut le cas pour le CIF le 28 août dernier, les investisseurs lui font moins confiance et demandent plus de garanties pour prêter à ce dernier qui a de plus en plus de mal à se financer et donc à assurer son fonctionnement.

Néanmoins, le CIF étant un acteur majeur en France concernant l'octroi de prêts immobiliers aux particuliers et notamment aux ménages ayant des ressources modestes, l'Etat ne peut pas se priver de cet établissement au risque de paralyser une partie du marché immobilier.

La crise de confiance à laquelle fait face le CIF a obligé l'Etat a réagir rapidement en venant se porter garant de celui-ci.

Marianne IIZUKA

(c)Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

(1) Le marché interbancaire est un marché ou seules les banques peuvent intervenir. Lors de la première crise financière de 2007, le marché interbancaire avait cessé d'exister car les banques étaient devenues suspicieuses ne se faisant plus confiance entre elles car ne sachant pas qui détenait des actifs toxiques de type subprimes. On parlait alors de crise de liquidité. Pour que le système financier de nos pays fonctionne correctement, il est vital d'avoir un marché interbancaire qui fonctionne. Depuis 2007, les banques centrales ont pris souvent le relais du marché interbancaire en prêtant directement aux banques.

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements