Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Mario Draghi, a annoncé cet après-midi que les principaux taux directeurs(1) restent inchangés justifiant cette décision par une inflation de la zone euro ancitipée inférieure à 2% en 2013.

Soulignant un contexte de tension permanent sur les marchés, M. Draghi a confirmé que le Conseil des Gouverneurs de la BCE avait décidé de mener des action sur le marché secondaire des obligations souveraines(2) dans la zone Euro.

Cette décision se fonde notamment sur le constat de la part de certains investisseurs, selon lui infondé, que l'euro puisse être réversible vers les monnaies d'origine (le franc, le deutsche Mark....).

En outre, il précise que les Etats peuvent désormais activer le fond de soutien européen (EFSF/ESM) si leur situation financière le requiert, cependant il n'indique pas les modalités d'activation de ces aides.

Les mesures annoncées s'apparentent un "quantitative easing"(3) européen à l'instar de ce qui a été fait aux Etats-Unis.

Economie européenne en perspective négative

D'un point de vue macroéconomique, la BCE prévoie une croissance négative du produit intérieur brut européen en 2012 de l'ordre de -0,6% à -0,2% puis entre -0,4% et 1,4% en 2013.

L'inflation devrait rester au-dessus de 2% dans la zone euro d'ici à fin 2012, notamment en raison du prix de l'énergie mais devrait être en-dessous de ce seuil en 2013.

M. Draghi souligne que les réformes structurelles sur le marché du travail devront être engagées par les Etats de la zone euro afin de soutenir leurs économie. Il confirme que les réformes fiscales seront la clé de voute des réduction des déficits et de la dette les prochaines années.

Marianne IIZUKA

(1) "[...] le Conseil des gouverneurs de la BCE a décidé que le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeureront inchangés, à respectivement 0,75 %, 1,50 % et 0,00 %".

(2) "Les obligations souveraines" est le terme technique qui désigne les obligations d'Etat ou titres représentant la dette d'un Etat.

(3) Quantitative Easing = faire marcher la planche à billet.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements