Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Quels impôts doivent payer les propriétaires louant sur AirBnb ? De plus en plus de particuliers louent une chambre ou leur appartement sur AirBnb de manière saisonnière. La plupart d'entre eux ne savent pas qu'ils doivent déclarer ces revenus à l'administration fiscale et s'acquitter de l'impôt sur le revenu. 

L'obligation de déclarer ces revenus est souvent ignorée par les utilisateurs des plateformes de location en ligne.

La fiscalité des loueurs est un casse tête !

Les plateformes de location saisonnières ont longtemps bénéficié d'un vide juridique en matière d'impôt sur le revenu. Depuis juillet 2016, la France a précisé à ses contribuables que les revenus issus de ces locations doivent être impérativement déclarés. La plateforme de location doit fournir aux loueurs un récapitulatif annuel des sommes perçues dans l'année. 

En fonction du type de résidence louée, résidence principale ou résidence secondaire, l'imposition ne sera pas la même. La résidence principale doit être occupée par vous-même pendant au moins 8 mois par an et la résidence secondaire au maximum 4 mois par an. Les locataires louant une résidence principale ou secondaire peuvent relever selon le cas du régime fiscal applicable aux chambres d'hôte, aux chambres de chez l'habitant ou au loueur meublé de tourisme professionnel ou non. 

 

Quelle est la fiscalité applicable ? 

Une fois que le loueur a identifié dans quelle catégorie il se place, la fiscalité varie. 

Quel régime d'imposition pour les loueurs des plateformes AirBnb, homewayn housetrip ?

Les loueurs des plateformes ne rentrent donc dans aucun cadre précis et dédié à leur activité. En fonction de la nature du bien loué, des montants gagnés, de la durée de location un régime différent s'applique.

De plus, en cas de location saisonnière sur l'ensemble de la résidence principale (le propriétaire n'est donc pas présent), la limite des 120 jours de location ne doit pas être dépassée sous peine d'amendes de la part des mairies (requalification en location meublée non professionnelle, non déclaration en mairie, non déclaration du changement d'usage). En effet, la résidence principale est considérée comme telle si elle est occupée par l'habitant pendant au moins huit mois.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'administration fiscale

Articles relatifs au loueur meublé

© Edubanque - Tous droits de reproduction réservés. Cet article n'a aucune valeur juridique et n'engage pas le site Edubanque. Pour connaître la fiscalité applicable à votre activité, veuillez consulter votre centre des impôts. 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements