Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

L’AFG (Association Française de la Gestion financière) et l’AFIC (Association Française des Investisseurs en Capital) ont publié le 23 février dernier les résultats de l'enquête annuelle AFIC-AFG sur la levée de capitaux réalisée en 2011 par les FIP et les FCPI.

Selon l'étude, 757 millions d'euros ont été levés par les FIP et les FCPI en 2011 (contre 894 millions en 2010, soit une baisse de l'ordre de 15%). Au total ce sont 109 fonds qui ont été créés en 2011 (59 FIP, 50 FCPI) par 39 sociétés de gestion.

Au total, 91 000 épargnants ont investi dans les FIP/FCPI contre 145 000 en 2008.

Selon l'étude, "ce repli est principalement imputable à une baisse importante de la collecte des véhicules souscrits au titre de l’impôt sur le revenu. Ces chiffres
traduisent la forte sensibilité de ce produit à l’incitation fiscale qui est passée de
25 % à 22% en 2011 et qui a encore été diminuée pour 2012. En comparaison
pour les fonds souscrits au titre de l’ISF, la collecte a progressé de 17%, quand
le nombre de souscripteurs a baissé de 17% suite à la suppression de la première tranche de l’ISF et au report sur la tranche supérieure."

«L’étude annuelle AFIC-AFG mesure à nouveau une dégradation de la collecte des FIPet des FCPI liée à un changement de fiscalité surtout  sensible pour les véhicules souscrits au titre de l’impôt sur le revenu. Le financement des PME est à juste titre un enjeu majeur des élections présidentielles et son importance vient d’ailleurs d’être rappelée par le Rapport sur Le financement des PME-ETI par le marché financier rédigé par Gérard Rameix et Thierry Giami. En raison du désengagement des investisseurs institutionnels, les FIP et les FCPI demeurent une source de capitaux précieuse pour les PME. Il ne faut pas la tarir, surtout dans le contexte économique difficile que nous connaissons. Malgré les contraintes budgétaires immédiates, les mesures favorisant le financement des PME créatrices d’emploi Et génératrices de croissance doivent être prioritaires. Le dispositif de réduction d’IR arrive à Echéance à la Fin  de l’année ;  il sera important de le reconduire, et même de le renforcer, après 2012» déclarent Hervé  Schricke, Président de l’AFIC, et Paul‐Henri de La Porte du Theil, Président de l’AFG.

Pour en savoir plus et lire l'étude de l'AFG-AFIC, suivez ce lien.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements