Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La finance comportementale décrit les comportements des investisseurs lorsqu’ils sont confrontés à une décision d’investissement. Nous allons décripter ici quelques uns de nos comportements en matière d'investissement.

Premier précepte : les investisseurs craignent en général plus les pertes qu'ils peuvent avoir sur un investissement qu’ils ne valorisent les éventuels gains.

Exemple : un titre qui perd –50% la première année, puis gagne +50% la seconde, affiche au total une perte de 25%.

Autre exemple : une baisse de 28,5% suivi d’une hausse de 37% génèrent une performance de……. –2%.

Conclusion (1) : pensez à mettre en place des stop-loss (Vendez dès que le cours dépasse une limite que vous définissez) lorsque vous investissez afin limiter vos pertes en cas de baisse !

Second précepte : les investisseurs prennent des décisions par rapport à un cadre de référence.

A combien estimez vous aujourd’hui le niveau que le CAC40 devrait avoir ? Posez-vous honnêtement  la question puis comparez la réponse avec le plus haut historique du CAC40.

La finance comportementale a permis de démontrer que les données du passé (historique de cours, données macroéconomiques)  forment un cadre de référence qui conditionne les estimations et les décisions des investisseurs. Chaque investisseur a donc une référence qui s'encre dans son inconscient.

Ceci conduit par exemple à sous-estimer les bénéfices d’une entreprise en période d’expansion et à les surestimer dans les périodes plus difficiles.

Alors, soyez vigilants lorsque vous investissez en prenant en compte votre perception d’un cours comme seul élément de référence !!

M.I.

(c) Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements