Actualités

Actualités

Quoi de neuf pour mes finances ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Alors que la campagne de réduction d'impôt sur le revenu bât son plein - avec notamment la commercialisation en cours des SOFICA, des FIP et des FCPI, il faut savoir qu'un certain nombre de FIP et FCPI est également éligible à la réduction de l'ISF 2013.

De la même manière, des mandats de gestion pour investir directement dans des PME éligibles sont ouverts en cette fin d'année pour la réduction d'impôt sur le revenu et pour la réduction d'ISF.

Mais alors, pourquoi investir aujourd'hui alors que l'on peut tout aussi bien investir jusqu'en juin 2013 pour réduire son ISF 2013 ?

A première vue, il paraît inutile de débloquer son argent aujourd'hui alors que l'on pourrait le faire fructifier encore 6 mois. Pourtant ...

Réduction de l'assiette taxable de l'ISF 2013

Il ne faut pas oublier que les sommes directement investies dans des PME éligibles sortent de l'assiette du calcul de l'ISF. Rappelons que cette assiette est établie selon la valeur du patrimoine taxable au 1er janvier.

Donc les sommes investies en fin d'année 2012 dans des PME sortent de l'assiette taxable au 1er janvier 2013. Cela ne sera pas le cas si l'investissement est réalisé en juin 2013.

A noter : il faut savoir que les FIP et FCPI n'investissent généralement pas immédiatement dans des PME éligibles. La réduction de l'assiette taxable de l'ISF 2013 pour un investissement en fin d'année n'est donc possible qu'avec des investissement dans des PME en direct ou par le biais d'un mandat de gestion.

Impact sur la durée de blocage de 5 ans

La réduction d'impôt est offerte en contrepartie d'un engagement de conservation jusqu'au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la souscription.

Donc un investissement réalisé aujourd'hui est bloqué au minimum jusqu'au 31/12/2017.

Alors que s'il est réalisé en juin 2013, il est bloqué au minimum jusqu'au 31/12/2018 !

Incertitude fiscale

Si le gouvernement actuel a bien compris l'intérêt d'inciter fiscalement l'investissement dans les PME, certains parlementaires trouvent injustifié le taux de réduction ISF (cf Bruits de couloirs : la réduction ISF passerait de 50% à 20-30% en 2013, à noter qu'à ce jour aucun amendement n'a été adopté en ce sens : le taux de réduction en vigueur est toujours de 50%). De plus, l'éligibilité des PME pourrait être aligné sur la réduction sur l'impôt sur le revenu, afin de favoriser les PME en phase d'amorçage.

Dans le contexte économique actuel, il n'est pas impossible que de nouvelles recettes fiscales soient nécessaires et donc que les conditions de la réduction de l'ISF soient revues à la baisse.

Lors de la dernière modification du taux de réduction, heureux étaient les souscripteurs qui avaient anticipé leurs investissements et qui avaient investi avant le 13 octobre 2010. Ils avaient ainsi pu bénéficier d'un taux à 75% alors qu'il est depuis cette date de 50%.

B.I.

© Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.

Pour réduire votre ISF 2013 dès aujourd'hui :

Pour en savoir plus sur le projet de loi de finances 2013 :

Publicité

pub

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements