Entreprendre

Entreprendre

Business is business !

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.50 (1 Vote)

Communiqué de presse

Cambridge universityLe  marché du financement alternatif européen pourrait dépasser les 7 milliards d'euros en 2015. Il a augmenté de 144 % l'année dernière pour atteindre les 2 957 millions d'euros. Les marchés principaux en volume de financement alternatif en Europe continentale sont la France, l'Allemagne, la Suède, les Pays-Bas et l'Espagne.
 
En 2014, 201 millions d'euros de financements de démarrage, de financements de croissance et de fonds de roulement ont été fournis aux PME et aux start-ups européennes par le biais de plateformes de financement alternatif. 
 
Le marché du financement alternatif en ligne européen a augmenté de 144 % l'année dernière pour atteindre pratiquement 3 milliards d'euros et pourrait dépasser les 7 milliards d'euros en 2015, d'après la première analyse comparative pan-européenne complète du financement alternatif élaborée par le nouveau Centre pour le Financement Alternatif de la Judge Business School de l'Université de Cambridge et la société de services professionnels EY.
 
Le rapport inclut des contributions de 14 associations industrielles régionales ou nationales clés et de 255 plateformes leaders en Europe pour recouvrir environ 85 % à 90 % du marché du financement alternatif par plateformes en ligne d'Europe. Alors que les études précédentes avaient cartographié le financement alternatif au Royaume-Uni, ce rapport est le premier à fournir une analyse détaillée des autres pays européens.
 
Perçu jusqu'à récemment comme une activité de niche, le financement alternatif en ligne, notamment le financement participatif en investissement au capital et le prêt de particulier à entreprise, est devenu une source vitale et de plus en plus commune de financement essentiel pour les PME, les start-ups et beaucoup d'autres entreprises partout en Europe, ainsi que le dit le rapport intitulé Devenir conventionnel : rapport d'analyse comparative du financement alternatif européen.
  
Le financement alternatif en ligne, comprenant les transactions financières via des plateformes situées en dehors des circuits bancaires traditionnels, s'est accru partout en Europe, passant de 1,21 milliards d'euros en 2013 à 2,96 milliards en 2014. L'industrie alternative européenne globale est en bonne voie pour croître au delà des 7 milliards d’euros si les éléments fondamentaux du marché restent solides et si la croissance continue de progresser à cette allure.
 
En 2014, 201 millions d'euros de financements de démarrage, de financements de croissance et de fonds de roulement ont été fournis aux PME et aux start-ups européennes par des plateformes de financement alternatif. Le volume du financement alternatif d'entreprises en ligne a augmenté régulièrement d'environ 75 % d'année en année et le nombre estimé de start-ups et de PME financées par le biais de plateformes de financement alternatif en ligne s'est accru à un taux moyen encore plus rapide de 133 % au cours des trois dernières années, pour atteindre environ 5 801 PME ou start-ups en 2014.
 
« Ces nouvelles formes de financement alternatif augmentent rapidement et cette croissance commence à attirer les investisseurs institutionnels », explique Robert Wardrop, directeur général du tout récemment ouvert Centre pour le financement alternatif à Cambridge Judge et co-auteur de ce nouveau rapport. « Le financement alternatif, du moins dans certains pays d'Europe, est sur le point de devenir conventionnel. » « À ce jour, très peu de données chiffrées ont été rassemblées sur l'étendue de l'industrie à travers l'Europe », précise Andy Baldwin, directeur associé des services financiers en Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique chez EY. « Ce rapport montre que, bien que le financement alternatif soit toujours considérablement plus petit que l'industrie au Royaume-Uni, il ne peut plus être ignoré sur le continent. »
 
« Pour moi, les statistiques les plus intéressantes sont les taux d'adoption au sein de certains marchés et modèles. Par exemple, le prêt de particulier à entreprise a augmenté de plus de 270 % en Europe continentale cette année et l'Estonie et la Suède ont atteint certains des volumes par habitant les plus élevés. La totalité de l'industrie des services financiers devrait surveiller cet espace avec un intérêt croissant et cette étude va fournir une base de référence précieuse par rapport à laquelle comparer les développements futurs. »
 
Le nouveau rapport a été écrit par Wardrop, Bryan Zhang, directeur des opération et de la politique du Centre pour le financement alternatif, Raghavendra Rau, Sir Evelyn de Rothschild, professeur de finance à Cambridge Judge et directeur de la recherche du nouveau centre et Mia Gray, maître de conférence au département de géographie de l'Université de Cambridge qui s'est concentrée sur les économies régionales et le financement alternatif. 
 
Le nouveau centre propose un cadre de recherche rigoureux pour soutenir les structures et les activités de financement alternatif en croissance rapide, afin de répondre aux besoins croissants des universitaires, des décideurs politiques, des législateurs et de l'industrie. Le centre a prévu de lancer un programme de recherche, de créer un dépositaire de données concernant le financement alternatif mondial et d'organiser des conférences, des évènements de réseautage ainsi qu'un programme de bourses.
 
Le Royaume-Uni est de loin le plus grand pays européen pour le financement alternatif, avec 2,34 milliards d'euros (1,78 milliards de livres sterling) en 2014 suivi par la France avec 154 millions d'euros, l'Allemagne avec 140 millions d’euros, la Suède avec 107 millions d’euros, les Pays-Bas avec 78 millions d’euros et l'Espagne avec 62 millions d’euros.
 
Le financement alternatif en Europe, en excluant le Royaume-Uni, a augmenté de 338 millions d'euros en 2013 à 620 millions d'euros en 2014 et a connu une croissance moyenne de 115 % au cours des trois dernières années, le prêt de particulier à consommateur représentant le segment de marché le plus grand avec 275 millions d'euros en 2014, suivi par le financement participatif en don avec contrepartie à 120 millions, le prêt de particulier à entreprise à 93 millions d'euros et le financement participatif en investissement au capital à 83 millions d'euros.
 
En Europe à l’exception du Royaume-Uni, le prêt de particulier à entreprise a augmenté de 272 % de 2012 à 2014 suivi par le financement participatif en don avec contrepartie qui a cru de 127 %, le financement participatif en investissement au capital qui s'est élevé de 116 % et le prêt de particulier à consommateur qui s'est accru de 113 %.
 
Moving Mainstream : The European Alternative Finance Benchmarking Report est disponible au téléchargement gratuitement à l'adresse suivante www.jbs.cam.ac.uk/ccaf/movingmainstream
                                                                 
 
À propos du Centre pour le financement alternatif de Cambridge Judge
Le Centre pour le financement alternatif de Cambridge est un institut de recherche académique pluridisciplinaire international dédié à l'étude du financement alternatif, qui inclut les voies et les instruments financiers émergeant en dehors du système financier traditionnel. Parmi les exemples de voies alternatives se trouvent les « places de marché »  en ligne telles que le financement participatif en investissement au capital et le prêt de particulier à particulier. Les instruments alternatifs incluent les mini-obligations de PME (mini-bonds en anglais), les placements privés et les autres mécanismes de systèmes bancaires « cachés », les obligations à impact social et les monnaies alternatives telles que les Bitcoins.
 
Le site internet du nouveau centre se situe à l'adresse suivante : http://www.jbs.cam.ac.uk/ccaf
 
À propos d'EY
 
EY est un leader mondial en services d'assurance, de conseil, de transactions et de taxes. Les connaissances et les services de qualité que nous proposons permettent de développer la confiance vis-à-vis des marchés de capitaux et des économies du monde entier. Nous formons des leaders d'exception qui travaillent en équipe pour remplir nos promesses auprès de tous nos actionnaires. Ainsi, nous jouons un rôle essentiel dans la construction d'un meilleur monde du travail pour notre personnel, pour nos clients et pour nos communautés.
 
EY correspond à l'organisation mondiale et peut renvoyer à une ou plusieurs des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, chacune d'entre elles étant une entité légale séparée.  Ernst & Young Global Limited  est une société du Royaume-Uni  à responsabilité limitée qui ne fournit pas de service aux clients. Pour plus d'informations à propos de notre organisation, veuillez visiter le site ey.com.
 
Ce communiqué de presse a été émis par EYGM Limited, un membre de l'organisation mondiale EY qui ne fournit pas non plus de service aux clients.
 
Charles Goldsmith                    
Cambridge Judge Business School  
+44 (0)1223 339608    
+44 (0)7912 162279   
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Clare Duffy                                                                         
EY Global Media Relations                                                 
+44 (0)20 7951 9982                                                          
+44 (0)7789 925 453
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
_________________________________________________________________________________
En savoir plus sur le Crowdfunding :
 
© Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés.
 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements