Entreprendre

Entreprendre

Business is business !

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Paypal renonce à la protection des paiements pour les plateformes de crowdfundingD'après le site Techcrunch, Paypal aurait annoncé qu'après le 25 juin 2016, les paiements faits sur les plateformes de crowdfunding ne seraient plus garantis.

Cette idée a fait son chemin chez Paypal depuis 2015 ou la firme américaine avait établi une différence entre une prévente et une campagne de don avec contrepartie. 

Don avec contrepartie et prévente

Dans un communiqué datant de juillet 2017, Sid Pershad, directeur des risques chez Paypal initiait une réflexion sur la différence entre les dons avec contrepartie pratiqué par certains sites de crowdfunding et la prévente d'un bien.

Il précisait qu'"il est important de comprendre la différence entre financement participatif et prévente. Quand vous effectué une prévente, vous mettez en place une condition avec votre client qu'il achète un produit ou un service avant que celui-ci ne soit disponible, et dans ce cas, il y a une attente du client de recevoir quelque chose de tangible pour son argent, même si sa livraison est différée. [...] Avec le crowdfunding, le client qui donne de l'argent dans une campagne fait face à un risque de ne pas obtenir ce qu'il en attend. Dans ce sens, le financement participatif peut être assimilé à un investissement". 

En d'autres termes, le fait de donner avec contrepartie diffère de la prévente dans le fait que le processus de création de l'objet présente plus d'aléas que lors d'une prévente. Jusqu'à présent, Paypal chargeait un pourcentage pour des préventes de plus de 30 jours avant livraison.

Le crowdfunding présente trop d'aléas

Le programme de protection des paiements de paypal se désengage donc des plateformes de crowdfunding dans plusieurs pays. "En Australie, au Brésil, au Canada, au Japon, aux Etats-Unis mais aussi dans d'autres pays, nous avons exclu les paiements effectués lors de campagnes de crowdfunding de notre programme de protection des acheteurs. Cette décision est conforme avec les risques et incertitudes induites lors de la contribution à une campagne qui ne garantit pas de retour sur investissement. Nous travaillons avec les plateformes de crowdfunding partenaires à encourager les sociétés en levée de fonds à communiquer sur les risques encourus en investissant dans des campagnes de dons" indique Paypal. 

Cette décision ne doit pas être étrangère aux résultats de l'étude menée par le professeur Ethan Mollick sur les données de Kickstarter à la demande de la plateforme. Ainsi, 9% des contributeurs à des projets sur Kickstarter ne reçoivent pas leur contrepartie. Au total, "8% des fonds engagés ont été versés à des projets qui ont échoué" indique l'étude. En outre, 7% des contributeurs n'ont jamais reçu la récompense qu'ils ont choisie et 65% d'entre eux auraient reçu leur contrepartie dans les temps. 

Marianne IIZUKA

_______________________________________________

Plus d'information sur le crowdfunding :

_______________________________________________

© Edubanque.com - Tous droits de reproduction réservés. 

 

 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements