Lexique

Lexique

Vais-je enfin tout comprendre ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Les commissions de mouvementLa commission de mouvement est une commission bancaire prélevée sur les comptes bancaires des professionnels.

Souvent décriées et incomprises, ces frais souvent variables peuvent devenir un poste important pour les entreprises ayant beaucoup de transactions.  

1 Définition des commissions de mouvement

Les commissions de mouvement dans les banquesLes commissions de mouvement sont appliquées par les banques ou dépositaires à chaque mouvement débiteur créé sur un compte bancaire. Ces commissions varient entre 0,20% et 0,30% sur chaque mouvement. Ils sont négociables. 

Lorsque le banquier parle de mouvement il fait référence à un débit sur le compte. Autrement dit, à chaque flux d'argent négatif sur un compte bancaire, le banquier perçoit une commission appelée commission de mouvement. 

A l'origine des banques, c'est à dire avant leur digitalisation, des petites mains effectuaient les opérations de débit ou de crédit sur les comptes literralement à la main.

Un bordereau de mouvement était alors créé, remis à la banque et horodaté puis un agent du back office de la banque se chargeait d'écrire manuellement sur le compte du client le mouvement. Cette procédure demandait du temps et beaucoup de main d'oeuvre, justifiant la perception des fameuses commissions de mouvement. 

Dans les années 1980, les banques ont commencé à se digitaliser. Les mouvements effectués sur les comptes bancaires manuellement ont été progressivement réalisés sur ordinateur depuis l'agence bancaire.

Aujourd'hui, les mouvements sont presque exclusivement réalisés de manière automatique par prélèvement ou virement sauf pour les remises de chèques qui restent semi automatisées (le scan du chèque est fait par une machine mais la saisie est toujours manuelle). 

2 Qui est concerné par les commissions de mouvement ?

Les professionnels, associations et personnes morales ayant un compte bancaire sont soumis aux commissions de mouvement. Le nombre de transactions effectuées chaque mois sur les comptes professionnels étant importants les banques continuent de les facturer.

Les commissions de mouvement sont également appliquées aux OPCVM, SICAV et fonds communs de placement. Dans la longue liste des frais pris par ces fonds, ces commissions sont appliquées à chaque achat ou vente de parts du fonds par la société de gestion puis reversés au dépositaire ou à la banque chargée de la tenue du registre des parts et de du compte bancaire. 

3 Polémique concernant les commissions de mouvement 

Certains acteurs du monde entrepreneurial contestent l'application des commissions de mouvements au motif qu'elles n'ont plus de raisons légitimes d'existence. L'argument principal réside dans le fait que la digitalisation du secteur bancaire a diminué la masse salariale puisque le traitement de la plupart des transactions est aujourd'hui digitalisé. Les coûts pour les banques sont donc moindres et les commissions de mouvement devraient être de fait réduites voire supprimée. 

Les banques continuent pourtant à appliquer ces commissions de mouvements aux comptes bancaires arguant de l'exception française concernant l'utilisation encore massive des chèques qui demande toujours une prise en charge manuelle. 

Dernières informations

© Edubanque - Tous droits de reproduction réservés. 

Abonnez-vous gratuitement
à notre newsletter

Recevez l'actualité sur tous les financements